3 tagged articles Romance

Newsletter du 02/03/2016

Bonjour à tous ! Je reviens aujourd'hui avec une nouvelle Newsletter où je vous présente les dernières vidéos mises en lignes sur ma chaîne et les dernières chroniques ;)
 
Concernant les chroniques, j'ai posté:

- Le Courage d'une mère, Marie-Laure Picat
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/3277530598-Le-courage-d-une-mere.html
Blogspot : http://cutievine.blogspot.fr/2016/06/chronique-le-courage-dune-mere.html


- Le Jeu du Maître, James Dashner
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/2897229451-Le-Jeu-du-Maitre.html
Blogspot : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-le-jeu-du-maitre.html


- Beauty and the Beast, Saison 1, 2 & 3
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/2898827621-Beauty-&-the-Beast.html
Blogspot S1 : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-beauty-and-beast.html
Blogspot S2 : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-beauty-and-beast_12.html

- L'Ombre du Vent, Carlos Ruiz Zafon

- Solange te parle, Ina Mahalache

- Contes des Royaumes, Sarah Pinborough T3

- Douze ans, sept mois et onze jours
Skyrock :

- Paranoïa, Melissa Bellevigne
Skyrock :

- La Bicyclette Bleue, Régine Deforges
Skyrock :

- Autre-Monde, Maxime Chattam
Skyrock :
 

Contes des Royaumes 26/07/2015

Contes des Royaumes
Titre: Contes des Royaumes, T.1 - Poison.
Nombre de pages: 222.
Auteur: Sarah Pinborough.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-811-211-622.
Editions: Milady.


Quatrième de couverture:

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
 
... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée...

Avis personnel:

Une petite lecture qui me tendait de l'½il depuis un moment. Je crois bien que ces livres ont fait le tour de la blogosphère en un temps record. Seulement, j'avais beau en entendre énormément parler, je ne savais pas exactement de quoi il en retournait. C'est donc avec grand plaisir que j'ai commencé à engloutir à vitesse grand V ce petit bouquin à la couverture d'un rouge bien voyant. Jolie couverture en passant. Rigide, brillante aux détails rarement vu dans les éditions françaises. C'est vrai, j'ai quasiment aucun livre aux couvertures rigides dans ma bibliothèque quand dans les bibliothèques anglaises, il n'y a que ça..
 
 Ce livre conte l'histoire de Blanche-Neige revisité. Une réécriture donc. Oui, il y a toujours la méchante reine, oui, Blanche-Neige est la petite gentille. Mais c'est une petite gentille pas vraiment innocente en fait. Elle boit, elle s'amuse et est proche du peuple, le bas-peuple hein, pas les autres. On rencontre encore les sept nains. Des nains aimants et surtout vraiment rigolo ! Vous pouvez être sûr qu'il n'y a pas de prise de tête avec eux. Les personnages sont bien définis mais pas suffisamment pour que je m'y attache. Entre la reine méchante et Blanche-Neige faussement naïve, on a pas trop de personnages à qui s'attacher.
L
Concernant l'histoire en elle-même, j'ai plutôt bien aimé. Les événements s'enchaînent et surtout, nous avons une vraie intrigue autour du conte de Blanche-Neige et les sept-nains même si les sept nains au final, sont pas souvent présent tout les sept. Pour ce qui est de la lecture en elle-même, je dirai qu'elle était rapide et courte. Ce livre est un bon passe-temps de petite durée. Il y a eu quelques passages drôles, je pense notamment à la fête d'anniversaire de la reine, mais pas suffisamment encore une fois pour me faire entièrement apprécier ma lecture.
L
L'intrigue ne m'a pas marqué au final. Vous savez, l'avantage de faire sa chronique un mois après sa lecture, c'est qu'on sait facilement si le livre a été bon et nous a marqué. En l'occurrence, je peux vous dire que ma lecture ne fût pas si bonne que ça puisque je ne me souvenais même plus du dénouement de l'histoire qui m'avait pourtant vraiment surprise lors de ma lecture. Pour beaucoup, cette fin était une bonne surprise. Pour moi, c'était une déception. Déception, parce que je ne m'y attendais pas ? Oui et non. Parce que en plus de ne pas m'y attendre, je me dis qu'il n'y a pas de retour en arrière possible et que la fin n'a pas tellement grand chose à voir avec le reste du livre à mon avis.
L
Les réécritures ça passe ou ça casse. Avec moi, c'est pas passé. Même si la fin nous laisse bouche bée et que personne ne s'y attend, je dirai que c'est une bonne lecture, simple. Mais ce n'est pas le coup de foudre de l'année. Je vous conseil tout de même de le lire pour faire votre propre opinion. En espérant que pour vous ça passe !

Contes des Royaumes
Titre: Contes des Royaumes, T.2 - Charme.
Nombre de pages: 255.
Auteur: Sarah Pinborough.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-8112-1169-1.
Editions: Milady.


Quatrième de couverture:

Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous les horribles belles-s½urs, le carrosse magique, le bel enchanté, la pantoufle de verre et l'éternel amour né au premier regard...
... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans véritable histoire de Cendrillon, telle qu'elle n'a jamais été révélée...


Avis personnel:

C'est après une petite déception pour le premier tome que je me décide de me plonger dans sa suite pour pouvoir vider ma PAL et aussi parce que ma curiosité me pousse à le lire et à vraiment savoir si je suis vouée à rester sur un petit échec.

Je me plonge donc dans l'histoire avec un certain enthousiasme. Je viens à peine de terminer ma lecture que je ressens le besoin de partager avec vous mon ressenti, une première pour moi qui est toujours tellement de mal à trouver mes mots et comment vous exprimer le plus clairement possible mes sentiments envers un livre.

Je tiens à commencer mon récit par l'objet livre en lui-même. Vous n'êtes pas sans avoir remarqué à quel point les couvertures de la trilogie sont sublimes, celle du second tome l'est particulièrement je trouve. C'est drôle parce que je l'ai lu dans le cadre du challenge French Read A Thon organisé sur Booktube et je l'avais désigné pour la catégorie Réécriture de Contes. Aujourd'hui, je me rends compte que j'aurai aussi pu le mettre dans la catégorie d'un livre qui se passe en hiver ! Bref, revenons à nos moutons, je parlais donc de cette couverture qui me fait vraiment penser à l'hiver tout comme l'histoire aussi finalement. J'ai bien choisis mon moment de lecture je pense, la couverture est glaciale tout comme l'hiver. La couverture est cartonnée ce que j'apprécie beaucoup personnellement et qui malheureusement n'est pas très fréquent dans les éditions françaises. De plus, je tiens à souligner que les petites illustrations à l'intérieur du livre sont sublimes. J'aime beaucoup les styles d'écriture et la mise en page que nous présente la maison d'édition. Le livre en tant qu'objet est donc un réel plaisir à regarder.

Je vais maintenant vous parler de mon impression sur l'intrigue en générale que j'ai trouvé vraiment bonne du début à la fin. Nous avons en effet, beaucoup de péripéties autour de Cendrillon, de ses belles-s½urs et de sa belle-mère ainsi que de ses soirées aux bals auxquelles elle ne peut assister. Nous voyons une Cendrillon assez proche du conte d'origine mais nous finissons bien vite par nous détromper. Notre Cendrillon fait des choses sans vraiment penser à mal mais se retrouve finalement avec le malheur d'une bonne partie de sa famille sur le dos. L'auteur a réussi à nous tromper sur son compte et ça c'est bon ! Sarah Pinborough nous dévoile au fur et à mesure du livre une étonnante surprise ! J'étais vraiment très heureuse de retrouver certains personnages du tome précédent et de savoir donc ce qu'il était advenu d'eux. En outre, nous avons droit à un happy end, le contraire du tome un, ce qui lui avait valu de ne pas vraiment être porté dans mon c½ur.

Nous avons dans ce tome une famille du petit peuple, avec une mère, ancienne épouse d'un comte et un père qui travail sur un livre n'ayant plus son poste dans un journal. La grande s½ur Ivy se voit mariée à un comte qui se fiche de pavaner dans la Cour et l'autre s½ur Rose n'aspire pas au grand amour mais simplement à gouverner. Cendrillon elle, se voit refuser l'invitation à tous les bals auxquels ses s½urs vont et reste alors dans ses rêves, prostrée chez elle.  Elle n'est pas fille d'un comte ce qui lui ferme des portes, elle va donc grâce à sa marraine fée être invitée au bal où le prince convie toutes ses prétendantes. Au bout de deux soirées, il choisira sa promise. Cendrillon s'en fut donc et le prince tome sous son charme.. Parmi tous ces personnages, j'ai un petit faible pour Cendrillon, Bouton et son chasseur. Bouton est un voleur, il vole aux riches pour donner aux pauvres (ça vous parle, non?), le chasseur est simplement celui qui va aider Cendrillon dans sa quête mystérieuse au château. Quête donnée au préalable par la marraine fée. Je les aime bien parce que ce sont surement les seuls personnages à être vraiment honnêtes dans ce tome, avec Rose aussi bien sur ! Elle est vraiment une grande s½ur aimante et protectrice, prête à tout pour ne pas décevoir sa mère.

C'est un petit livre alors je vais m'arrêter là pour ne pas prendre le risque de trop vous en dévoiler sur ce livre génial je trouve! Sarah Pinborough a une bonne plume même si malheureusement dans le livre, plusieurs mots manquait à l'appel (merci à l'édition!). Ça ne m'a cependant pas empêché de le lire d'une traite et d'en réchapper avec une certaine nostalgie des personnages une fois la dernière page tournée...

Contes des Royaumes

Titre: Beauté
Pages: 221
Auteur: Sarah Pinborough
Parution: 2014
Editions: Milady
ISBN : 978-2-8112-1194-3


Quatrième de couverture:
 

La Belle au Bois Dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction. Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n'attend que d'être réveillée...

... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au Bois dormant, telle qu'elle n'a jamais été révélée...


Avis personnel:

 
J'ai enfin terminé la trilogie des contes des royaumes avec ce tome trois Beauté. Encore une fois, je commence ma chronique avec l'objet livre en lui-même. Il est pour moi, juste magnifique. Et quel plaisir que de lire un livre aussi beau autant à l'intérieur qu'à l'extérieur!

Concernant l'intrigue, j'ai beaucoup apprécié l'originalité de cette réécriture de conte qui tient la route du début à la fin. Il y a parmi ce livre un entremêlement de plusieurs contes, j'en ai compté quatre en tout, à vous de les découvrir !

Pour ce qui est des personnages, ils sont tous très attachants même les moins gentils dans ce tome ont un côté très touchants. La fin est d'ailleurs assez déchirante je trouve. Les différents personnages de contes se croisent en une seule histoire, et cela, j'ai vraiment adoré !

De plus, l'écriture de l'auteur est sympathique. Simple et rapide à lire. Une lecture sans prise de tête et qui nous plonge dans un univers très original. J'aime beaucoup aimé cette lecture.

Tags : Sarah Pinborough - Contes des Royaumes - Romance - Conte

Fifty Shades 22/09/2015

Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances de Grey, T.1.
Nombre de pages: 672.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-253-17650-3.
Editions: Le Livre de Poche.



Quatrième de couverture:
 
Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d'entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison  passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, mais aussi la part obscure qu'il tient à dissimuler.. 



Avis personnel:
 
J'ai commencé la trilogie Fifty Shades lors de mon challenge FRRAT cet été. J'avais beaucoup  d'appréhension. D'un côté, il y avait de très bons avis et d'un autre, de très mauvais dû au rapport dominant/soumise présent dans le livre. Peut-être que plus d'un parmi vous s'est laissé berné par ces avis et n'a pas cherché plus loin. Et peut-être que plus d'une, parmi mes lectrices n'ont pas tentés l'expérience dû à leur féminisme. Je faisais partie de ces femmes qui ne voulaient pas le lire pour ça...
Puis, je me suis lancée dans l'aventure, ma curiosité piquée à vif. Et je suis sûre que vous avez hâte de savoir ce que j'en ai pensé alors je vais vous le dire. J'ai littéralement adoré ma lecture, j'ai dévoré ce livre en un peu plus d'un jour. Oui, mon côté féministe s'est réveillé plusieurs fois notamment lors des "punitions" et lors de la lecture du contrat. Mais soyons honnête, c'est bien vite oublié. Ana aime ce que Christian lui fait dans la "Chambre rouge de la douleur".
 
J'ai beaucoup aimé ma lecture en grande partie parce que les personnages sont bons et bien travaillés. Christian est dur, froid et indépendant. Sûr de lui. Pourtant, on comprend vite que ce n'est qu'une façade. Il fait ce qu'il fait à cause d'un passé trop difficile. Un des grands mystères qui plane encore une fois le livre fermé. Ensuite, nous avons notre petite Ana, la petite vierge épurée qui a tout d'une soumise physiquement parlant. Parce que contrairement à ce que l'on croit comme je le croyais avant ma lecture, Ana n'est pas une soumise. Elle est juste une jeune femme qui tient énormément à un homme qui a de drôles de goût en matière de sexe. Elle est très lucide et au fur et à mesure qu'elle voit jusqu'où ça peut aller, elle comprend qu'à ce niveau, ils sont incompatibles. Le seul bémol avec Ana, c'est sa manie de toujours s'excuser quand Christian s'énerve alors que c'est lui qui est en tord. Mon petit coup de coeur cependant chez ce personnage, c'est l'humour que l'on trouve avec sa conscience stricte, sévère et à lunettes et sa déesse intérieure qui se promène en petite culotte, aguicheuse et disant oui à tout Christian. Christian n'est qu'un sadomasochiste  qui ne veut pas lui avouer ses sentiments. Il ne se les avoue pas non plus.
 
Comme autre personnage qui m'a beaucoup plu, c'est Kate, la coloc et meilleure amie d'Ana. Elle est indépendante et très sûre d'elle. L'égal de Christian un peu. Elle est la seule capable de castrer Christian s'il faisait le moindre tord à Ana. Pourtant, on voit son côté guimauve lorsqu'elle craque totalement pour Eliott, le frère de Christian.
 
J'ai cru comprendre que certaines personnes ne savent pas que cette trilogie est une fan fiction tirée de Twilight. Si on a été très fan de la saga, alors ça se devine très facilement. Regardez-moi, j'ai commencé ma lecture sans le savoir et puis, au bout d'un moment j'ai fais des recherches et mes doutes se sont avérés vrais. Je vais donc vous révéler lesquels choses m'ont mises sur la piste. Tour d'abord, Christian veut toujours savoir ce qu'Ana pense comme Edward avec Bella qui rappelons le est la seule personne en qui il ne peut lire. Il y a aussi le fait qu'Ana soit une fille simple avec deux pieds gauche et qui est mal à l'aise dans son corps. Christian, lui est riche, mystérieux et infiniment beau. On peut ensuite voir le lien avec la ville de Seattle grise et froide où il pleut comme Forks et Savannah, là où vit sa mère comme la Floride pour la mère de Bella. D'ailleurs, les deux vont voir leur mère et ont eu plusieurs beaux-pères ainsi que le petit ami avec elles. Il y aussi la scène de l'hélico, quand il la sangle de partout. Dans Twilight, c'est dans la voiture avant le base-ball. On peut voir aussi le repas avec la serveuse folle de lui et lui qui l'ignore totalement. Puis, il lui offre une voiture car elle se trimbale dans une vieille bagnole qu'un ami lui a retapé. Allez, pour finir, je vous laisse deviner qui peut bien jouer le rôle de Jacob dans ce livre ?!
 
Vous l'aurez compris, cette lecture est un coup de coeur pour moi.

Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances plus sombres, T.2.
Nombre de pages: 594.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-7096-42538.
Editions: JC Latès.



Quatrième de couverture:
 
Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.
Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie...



Avis personnel:
 
Ma troisième et dernière lecture pour le challenge FRRAT de cet été. Oui, oui, j'ai échoué ce challenge mais ce n'est pas véritablement de ma faute.. C'est la faute à cette trilogie ! J'ai en effet, eu un réel coup de coeur pour le premier tome, puis pour le second.. Puis, je n'avais pas pu me procurer le troisième tome et j'étais incapable de lire autre chose alors j'ai attendu. Voilà, vous savez tout.

Pour ce second tome, j'ai encore une fois été très agréablement surprise. Nous retrouvons un Christian en pleine voie de guérison dans sa relation avec Anastasia. Il ne veut plus d'une soumise mais bel et bien d'une petite-amie. Il veut plus. Très sincèrement, ce livre nous renverse. Christian n'est plus le dominant. C'est juste l'enfant vulnérable et mal dans sa peau. Il a beau être terrorisé par ses sentiments pour Ana, il est tout de même prêt à tout pour elle, jusqu'à se soumettre pour lui prouver qu'il est tout à elle. M. Cinquante Nuances dans toute sa splendeur quoi. Dans ce tome, on apprend un peu mieux à connaître Christian et on comprend assez bien le pourquoi du comment de ce choix de titre puisqu'on apprend véritablement à connaître les démons de Christian.
 
Pour ce qui est d'Ana, je ne la trouve pas plus changé que dans le premier tome. Elle est toujours aussi indépendante même si bien sur, on s'en rend bien plus compte ici étant donné qu'elle a moins peur de prendre des décisions car elle connaît mieux Christian et il ne l'intimide plus. L'auteur, ici, a réussie à nous montrer un couple réellement attachant malgré ses difficultés et comme le dit si bien Ana "les casseroles" que tire Christian derrière lui.
 
J'ai trouvé que ce tome était tourné vers l'avenir à la fin et vers le passé les trois quarts du temps. Il était tourné vers l'avenir par rapport à la thérapie de Christian avec le Dr. Flynn et aux différents engagements que prennent le couple. Et il était vers le passé puisqu'on en apprend beaucoup sur Christian, son passé, son entrée dans la vie.. Puis, on en apprend aussi plus sur Mrs. Robinson. Tout au long de notre lecture, on ne sait sur quel pied danser avec ce personnage. On ne comprend vraiment son jeu qu'à la toute fin.
 
Concernant l'intrigue en général, je suis encore une fois étonnée par rapport aux différents avis que j'avais pu lire. Ma lecture n'a pas été ennuyante une seule fois, on en a tout simplement pas le temps. Le couple a bien des aventures à vivre autant pour le couple lui-même que pour les divers sujets adjacents (ex, Charlie Tango, boulot..). Jusqu'à la toute dernière page, l'auteur nous met en haleine. Ce que je tente implicitement de vous dire, c'est de ne pas terminer ce tome sans avoir le troisième de suite. Faites pas comme moi quoi... Non, en vrai le fond de l'intrigue dans ce tome est très bon. On ne reste pas focalisé que sur le couple et ses ébats. De plus, dans ce tome, on passe vraiment par plusieurs sentiments. L'impatience, la joie, la peur, la tristesse... Tout un panel de nuances est au rendez-vous !

Vous l'aurez donc compris, je vous conseil encore cette trilogie. C'est une lecture plaisante, agréable et sans prise de tête.


Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances plus claires, T.3.
Nombre de pages: 713.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-253-17652-7.
Editions: Le Livre de Poche.

 
Quatrième de couverture:
 
Ana et Christian ont tout pour être heureux : l'amour, la fortune et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances, sans perdre son intégrité ni son indépendance, tandis que Christian s'efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d'oublier son terrible passé.

Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité...


Avis personnel:
 
J'ai enfin pu me plonger dans le troisième tome de la trilogie Fifty Shades après une petite pause car je ne l'avais malheureusement pas sous la main. Et entre le second et le troisième tome, impossible pour moi de lire quoi que se soit, j'étais trop ancré dans cette histoire d'autant plus que le second tome se termine sur un épisode qui ne nous donne que des questions et non des réponses ! Alors ni une ni deux dés que j'ai pu, je me suis jetée dessus.
 
Contrairement à ce qu'on s'attend, le tome commence sur la noce du couple. Ma première pensée a été une déception vis à vis du mariage parce que c'est vraiment le moment fard que j'attendais personnellement. C'est donc avec une grande joie que j'ai constaté les flash back sur le mariage et quelques autres passages qu'on a pu louper.
 
Ce tome est plus penché sur le souple en lui-même. Ils apprennent à vivre tous les deux. Et pour le coup, nous avons droit à beaucoup de disputes assez violentes. Christian ira même jusqu'à punir Ana lors de leurs ébats par pure habitude, comme autre dispute nous avons l'annonce du bébé. Un moment où Christian devient fou, se soûle et retrouve Mrs. Robinson. Heureusement, Ana lui fait payer en dormant dans la salle de jeux.
 
Dans ce tome, on découvre un Christian adolescent. Il réagit comme tel et apprend difficilement à réagir autrement qu'à ses habitudes de dominant. Il apprend beaucoup sur lui-même et sur la façon dont elle régit à ses propos. Cependant, Ana lui tient tête et ne perd pas pieds.Ana est définitivement une femme indépendante et qui s'affirme. Elle sait ce qu'elle veut et ce dont elle a besoin.
 
Concernant l'intrigue en général, elle est plus tournée vers l'action dans ce tome que ce soit pour nos personnages eux-mêmes qui bougent beaucoup, et je parle de là qu'il y a la lune de miel, le weekend entre amis etc. et l'action qui se fait avec la chasse à l'homme notamment de Jack Hyde (course poursuite gérée par Ana, appartement retourné, enlèvement...).
 
Au final, je finis là une très bonne série qui ne me laisse pas indifférente. C'est avec un pincement au c½ur que je quitte ce tome et me tourne vers une prochaine lecture.


Fifty Shades
Titre: Grey, T.4.
Nombre de pages: 560.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-7096-5056-4.
Editions: JC Lattès.



Quatrième de couverture:
 
Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.

À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un c½ur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?



Avis personnel:

J'ai enfin pu lire ce fameux tome tant attendu et qui a tant fait couler d'encre sur la blogosphère. Certains l'ont aimés, certains l'ont détestés.. 



D'une question globale, le récit ne nous apporte rien de nouveau que le premier tome de la trilogie. EL James reprend exactement la même intrigue en changeant de point de vue. Alors, clairement ne vous tournez pas vers ce livre si la version d'Ana ne vous a pas plu, ou si vous n'êtes pas intéressés par ce que fait monsieur Grey de ses journées loin de notre mademoiselle Steele aux yeux bleus. Nous découvrons donc ici l'univers de Christian, sa vie, son boulot, ses relations, vous l'aurez compris, tout ce qu'Ana ne soupçonne même pas et ne peut connaître. Je vous l'annonce de suite, malgré le peu de renouveau, j'ai beaucoup aimé ce roman, surtout pour les passages du passé de Christian et le moment où il va rejoindre Elena pendant l'absence d'Ana, partit chez sa mère.
 
Pour ce qui est d'Ana, je la vois d'un ½il nouveau avec ce point de vue. Je découvre une jeune femme curieuse avec de "grands yeux bleus", d'ailleurs ses yeux sont un grand sujet pour Christian. Sauf pour ce qui est de la fin du tome, on ne se doute pas tellement de l'indépendance d'Ana qui pourtant est assez visible de son point de vue à elle. Mine de rien, l'auteur nous montre plus une jeune femme jolie et intelligente, qu'indépendante. Nous la voyons comme un intérêt, elle est une véritable énigme et curiosité pour notre beau Christian.
 
Concernant Christian, son passé nous est énormément dévoilé. Nous en apprenons plus sur ses besoins et ses peurs ainsi que ses doutes et sentiments que nous ne soupçonnons même pas du point de vue d'Ana ! Nous comprenons ses nuits agités et ce que représente véritablement Ana pour lui. Nous comprenons à quel point elle est un tournant dans sa vie. Grâce à elle, et ce, sans s'en rendre compte, il va imperceptiblement changé tout son quotidien. Ici, Christian n'est plus qu'un simple beau gosse, il est aussi le grand travailleur et le dominant. Nous comprenons véritablement le sens de ce mot avec des retours en arrière avec certaines soumises.. Nous apprenons aussi plus rapidement qu'il est amoureux d'Ana, simplement il ne se l'avoue pas. Depuis qu'il l'a rencontré, il travail moins, ne pense qu'à elle et devient un homme obnubilé par ces "grands yeux bleus" capable de lire au plus profond de lui-même. Étonnamment, Christian est du genre à se parler tout seul dans sa tête, ce qui encore une fois, nous aide à le cerner un peu plus. Par exemple, avec cela, nous apprenons que jamais personne avant Ana, mis à part sa famille, ne lui avait offert de présent personnel. Il s'est mis en tête que personne ne peut l'aimer.
 
Pour conclure, je dirais que ma lecture a été très agréable, c'est intéressant de connaître le point de vue de Christian et de savoir à quel point sa relation à la base ne devait être que purement dominant / dominé. J'ai bien aimé les retours en arrière et les moments où l'on retrouve certains personnages que nous ne connaissons pas encore dans ce tome lorsque nous avons le point de vue d'Ana.
 

Tags : EL James - Romance - Contemporaine

Beauty & the Beast 16/07/2010

Beauty & the Beast
Réalisé par : Jennifer Levin, Sherri Cooper
Genre : Drame, fantastique
Acteurs : Kristin Kreuk, Jay Ryan, Max Brown...
Année de Production : 2012


Synopsis:
L
En 2003, la jeune Catherine et sa mère sont attaquées par un homme. Si Catherine parvient à avoir la vie sauve grâce à l'aide d'une créature étrange, sa mère meurt cette nuit-là. Neuf ans plus tard, elle est devenue détective et reste déterminée à retrouver le responsable. Lors d'une enquête, elle suit la piste d'un certain Vincent Keller, décédé en 2002 en Afghanistan. Elle découvre que ce dernier n'est pas mort, qu'il vit depuis 10 ans en totale réclusion et surtout le reconnait comme celui lui ayant sauvé la vie. Il s'avère que, sous l'effet de la colère, Vincent se transforme en une bête enragée et incontrôlable. Catherine accepte de protéger son identité et son secret s'il l'aide à découvrir le meurtrier de sa mère. Tous deux entament alors une relation complexe et extrêmement dangereuse...
 
L
Avis personnel saison 1:
L
 
Je découvre une série qui ne fait pas vraiment beaucoup parler d'elle. Ni en bien ni en mal d'ailleurs. Dés le premier épisode, tout ce qui est dans le synopsis nous est balancé en pleine figure. Tout s'enchaîne très vite.

Nous découvrons l'histoire personnelle de Vincent Keller, la terrible vérité sur la mère de Catherine ou encore les liens qui unissent les deux à la fois. L'intrigue est sympa en soit. J'aime beaucoup la façon dont les deux sont toujours ensembles et comment ils s'aident pour les affaires. Je ne suis pas hyper fan de cette première saison. A chaque épisode, on a une nouvelle enquête. Le filon principal n'est pas du tout mis en avant malheureusement. La saison devient réellement intéressante cependant vers l'épisode 9 au moment où l'on rencontre Alex Solter. A partir de là, Muirfield devient réellement un point central dans la série. Les personnages ne combattent plus pour sauver les autres mais pour se sauver eux-mêmes.

Pour ce qui est des personnages, Catherine n'est pas vraiment le genre de fille à partir en courant quand elle apprend ce qu'est Vincent. Lui, il est un peu plus distant même s'il a tendance à toujours garder un ½il sur elle pour la protéger. Catherine est une vraie combattante dans cette saison, on a vraiment l'occasion de voir ses talents en matière de combat. Pour ce qui est de Vincent, on le voit pas mal se transformer en bête dans cette saison. J'adore le personnage de JT dans cette saison ! Il est très protecteur envers son ami Vincent. Il ferait tout pour le protéger et surtout le garder en vie. C'est un ami fidèle et loyal !

Dans l'ensemble, j'ai aimé cette seconde moitié de saison et moins aimé la première. Mais je dois dire que le final de la saison me pousse à regarder la suite. La révélation que nous avons à la fin promet une saison deux chamboulante pour notre héroïne Catherine.
 
Beauty & the Beast
 
Synopsis:
L
Vincent, qui a été capturé par un groupe du FBI, a perdu la mémoire. L'homme qui a créé les bêtes et qui a également effacé la mémoire de Vincent est le père de Catherine! Il lui a effacé la mémoire pour faire de lui un meilleur soldat, à présent il traque et tue les bêtes pour recouvrer sa liberté. Lorsque Cathy le retrouve Vincent ne la reconnaît pas. Tous deux accompagnés de leurs amis tentent désespérément de faire recouvrer la mémoire à Vincent.
Vincent a aussi de plus en plus de mal à réprimer ses pulsions bestiales et retombe petit à petit amoureux de la belle détective. Désormais Vincent veut avoir un avenir avec elle. Mais celui qui tente d'effacer l'existence des bêtes laissera-t-il Vincent s'en tirer à si bon compte?
 
L
Avis personnel saison 2:
L
 
Je continue sur ma lancée en regardant la seconde saison de la série Beauty and The Beast avec Kristin Kreuk (anciennement Lena dans Smallville). La première chose que je peux vous dire c'est que du début à la fin, on a pas le temps de s'ennuyer. J'ai pu constater que cette saison pouvait se découper en trois partie. Clairement, ça permet de ne pas se lasser et de ne pas se retrouver à toujours voir des personnages combattre pour les mêmes choses avec les mêmes personnes.

Je vais donc vous parler du synopsis en trois étapes. Dans la première partie, on retrouve un Vincent amnésique et bien méchant. Il se fiche de Catherine et ne penses qu'aux missions pour lequel il est fait. Au moment où il commence à se souvenir il est finalement sans c½ur. Il sort avec une autre bête et Cath sort avec l'assistant du procureur. Seulement comme il se souvient, il décide de la reconquérir en redevenant le gentil qui sauvait le peuple. Je ne vais pas vous mentir cette partie est celle que j'ai le moins apprécié. D'où Vincent part avec une rousse à la peau blafarde et Cath avec un brun au teint hâlé ? Ça n'allait pas du tout. Ça sonnait faux. On sentait que c'était trop faux et que les personnages principaux allaient se remettre ensemble. J'aurai préféré que leur séparation se passe autrement et que je ne devine pas qu'ils allaient revenir ensemble.

Pour ce qui est de la seconde partie (à partir de l'épisode 16) tadam ! Cath quitte Gabe et revient avec Vincent. Pr se venger, l'assistant du procureur le fait arrêter pour meurtre. Il compte tout faire pour le "détruire". A ce moment là, Heather (la s½ur de Cath) débarque et apprend la nouvelle pour Vincent (apparition furtive donc). Le couple part ensuite dans une petite ville sous couverture pour ne pas être repérés. Et là, bim! Un voisin se fait assassiné et Cath frôle la mort. Donc retour à NYC pour les tourtereaux. Cette partie là, rattrape grandement la première ! On découvre enfin le vrai visage de Gabe. Le couple le combattent et font tout pour ne pas que Vincent aille en prison.

Pour la troisième partie (très courte), Gabe redevient une bête pour vaincre Vincent, qui lui, de son côté se fait enlever de prison où il était en attendant son amnistie. Gabe tue leur protecteur après que Vincent ait eu son amnistie par des personnages haut placés. Le dernier épisode est sûrement mon préféré de la saison puisqu'on a également des comparaisons avec leurs ancêtres Alister et Rebekah. Comme vous l'aurez compris, c'est une saison pleine de rebondissements. On a des événements, des ruptures et même de nouveaux couples. J'ai aussi bien aimé les quelques pics d'humours (qui manquaient à la saison un)

Parlons désormais des couples et donc des personnages. Commençons par Gabe, je ne l'aimais déjà pas mais là, encore moins. Je l'ai trouvé faux et m'a fait pitié.. Il est tombé bien bas pour Cath. Concernant Vincent, ça a d'abord été un vrai co****** avec Catherine. Et sa petite-amie, fille de riche m'horripilait au plus haut point. Tous les deux me sortaient clairement par les yeux. Surtout qu'elle n'avait pas vraiment un fond très gentil. Heureusement, on l'oublie vite et Vincent redevient celui qu'il était au début de la série. On découvre même encore plus la passion qu'il a pour la médecine. Pour ce qui est de Cath, j'ai aimé découvrir sa ténacité et tout le c½ur qu'elle met dans son boulot. C'est une femme forte et pourtant dans cette saison on la voit craquer (enfin!). Pour Tess et JT, c'est mes chouchou ! Leur relation est top ! Ils sont tellement attachants, surtout JT qui est tellement mignon avec elle.

Bon, grosso modo, j'ai adoré cette saison qui rattrape très bien la première à mon avis.

Tags : Série - Beauty and the beast - Drame - Fantastique - Romance