3 tagged articles Contemporaine

Newsletter du 02/03/2016

Bonjour à tous ! Je reviens aujourd'hui avec une nouvelle Newsletter où je vous présente les dernières vidéos mises en lignes sur ma chaîne et les dernières chroniques ;)
 
Concernant les chroniques, j'ai posté:

- Le Courage d'une mère, Marie-Laure Picat
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/3277530598-Le-courage-d-une-mere.html
Blogspot : http://cutievine.blogspot.fr/2016/06/chronique-le-courage-dune-mere.html


- Le Jeu du Maître, James Dashner
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/2897229451-Le-Jeu-du-Maitre.html
Blogspot : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-le-jeu-du-maitre.html


- Beauty and the Beast, Saison 1, 2 & 3
Skyrock : http://bookslive.skyrock.mobi/2898827621-Beauty-&-the-Beast.html
Blogspot S1 : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-beauty-and-beast.html
Blogspot S2 : http://cutievine.blogspot.fr/2016/07/chronique-beauty-and-beast_12.html

- L'Ombre du Vent, Carlos Ruiz Zafon

- Solange te parle, Ina Mahalache

- Contes des Royaumes, Sarah Pinborough T3

- Douze ans, sept mois et onze jours
Skyrock :

- Paranoïa, Melissa Bellevigne
Skyrock :

- La Bicyclette Bleue, Régine Deforges
Skyrock :

- Autre-Monde, Maxime Chattam
Skyrock :
 

Et après... 30/07/2010

Titre: Et après...
Nombres de pages: 357. 
Auteur: Guillaume Musso.


Quatrième de couverture:
 
A huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la "mort imminente".
Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l'enfant s'est noyé.
Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, contre toute attente, de nouveau, la vie.
Vingt ans plus tard, Nathan est devenu l'un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de cet épisode traumatisant. Il a même fini par épouser la "petite fille du lac", Mallory, sa femme qu'il a passionnément aimée, puis qui l'a quittée, et qui  lui manque comme au premier jour...
Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l'autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd'hui il connaît la réussite, la notoriété et la prospérité.
Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.


Avis personnel:
_
Très belle histoire, un peu de mal à m'identifier au personnage principal mais ça ne m'a pas empêché de vraiment aimer l'intrigue. On ressent fortement les émotions du personnage principal qui sont vraiment présentes du début à la fin.
Tout au long du livre; l'auteur nous dévoile des fragments de vérités, petit à petit des indices sur le dénouement final de l'histoire nous sont donnés sans vraiment que nous nous en rendions compte.
Nathan Del Amico est un très bon personnage - et très bon avocat - , on s'accroche à son histoire inconsciemment. On vit son histoire et on apprend les choses en même temps que lui à tel point qu'on aimerait pouvoir écrire son histoire / son destin, on aimerait vraiment lui donner ce qu'il veut. Que tout se passe bien.
Ce livre n'a vraiment aucun point négatif, je ne me suis jamais ennuyé au cours de cette lecture. A la fin, je ne voulais pas que ça se termine. C'est un livre poignant où Nathan a une vraie histoire entre la mort de son enfant, sa fille loin de lui, son divorce.. 
Du début à la fin, on est captivé !

Tags : Guillaume Musso - Contemporaine

Fifty Shades 22/09/2015

Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances de Grey, T.1.
Nombre de pages: 672.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-253-17650-3.
Editions: Le Livre de Poche.



Quatrième de couverture:
 
Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d'entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison  passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, mais aussi la part obscure qu'il tient à dissimuler.. 



Avis personnel:
 
J'ai commencé la trilogie Fifty Shades lors de mon challenge FRRAT cet été. J'avais beaucoup  d'appréhension. D'un côté, il y avait de très bons avis et d'un autre, de très mauvais dû au rapport dominant/soumise présent dans le livre. Peut-être que plus d'un parmi vous s'est laissé berné par ces avis et n'a pas cherché plus loin. Et peut-être que plus d'une, parmi mes lectrices n'ont pas tentés l'expérience dû à leur féminisme. Je faisais partie de ces femmes qui ne voulaient pas le lire pour ça...
Puis, je me suis lancée dans l'aventure, ma curiosité piquée à vif. Et je suis sûre que vous avez hâte de savoir ce que j'en ai pensé alors je vais vous le dire. J'ai littéralement adoré ma lecture, j'ai dévoré ce livre en un peu plus d'un jour. Oui, mon côté féministe s'est réveillé plusieurs fois notamment lors des "punitions" et lors de la lecture du contrat. Mais soyons honnête, c'est bien vite oublié. Ana aime ce que Christian lui fait dans la "Chambre rouge de la douleur".
 
J'ai beaucoup aimé ma lecture en grande partie parce que les personnages sont bons et bien travaillés. Christian est dur, froid et indépendant. Sûr de lui. Pourtant, on comprend vite que ce n'est qu'une façade. Il fait ce qu'il fait à cause d'un passé trop difficile. Un des grands mystères qui plane encore une fois le livre fermé. Ensuite, nous avons notre petite Ana, la petite vierge épurée qui a tout d'une soumise physiquement parlant. Parce que contrairement à ce que l'on croit comme je le croyais avant ma lecture, Ana n'est pas une soumise. Elle est juste une jeune femme qui tient énormément à un homme qui a de drôles de goût en matière de sexe. Elle est très lucide et au fur et à mesure qu'elle voit jusqu'où ça peut aller, elle comprend qu'à ce niveau, ils sont incompatibles. Le seul bémol avec Ana, c'est sa manie de toujours s'excuser quand Christian s'énerve alors que c'est lui qui est en tord. Mon petit coup de coeur cependant chez ce personnage, c'est l'humour que l'on trouve avec sa conscience stricte, sévère et à lunettes et sa déesse intérieure qui se promène en petite culotte, aguicheuse et disant oui à tout Christian. Christian n'est qu'un sadomasochiste  qui ne veut pas lui avouer ses sentiments. Il ne se les avoue pas non plus.
 
Comme autre personnage qui m'a beaucoup plu, c'est Kate, la coloc et meilleure amie d'Ana. Elle est indépendante et très sûre d'elle. L'égal de Christian un peu. Elle est la seule capable de castrer Christian s'il faisait le moindre tord à Ana. Pourtant, on voit son côté guimauve lorsqu'elle craque totalement pour Eliott, le frère de Christian.
 
J'ai cru comprendre que certaines personnes ne savent pas que cette trilogie est une fan fiction tirée de Twilight. Si on a été très fan de la saga, alors ça se devine très facilement. Regardez-moi, j'ai commencé ma lecture sans le savoir et puis, au bout d'un moment j'ai fais des recherches et mes doutes se sont avérés vrais. Je vais donc vous révéler lesquels choses m'ont mises sur la piste. Tour d'abord, Christian veut toujours savoir ce qu'Ana pense comme Edward avec Bella qui rappelons le est la seule personne en qui il ne peut lire. Il y a aussi le fait qu'Ana soit une fille simple avec deux pieds gauche et qui est mal à l'aise dans son corps. Christian, lui est riche, mystérieux et infiniment beau. On peut ensuite voir le lien avec la ville de Seattle grise et froide où il pleut comme Forks et Savannah, là où vit sa mère comme la Floride pour la mère de Bella. D'ailleurs, les deux vont voir leur mère et ont eu plusieurs beaux-pères ainsi que le petit ami avec elles. Il y aussi la scène de l'hélico, quand il la sangle de partout. Dans Twilight, c'est dans la voiture avant le base-ball. On peut voir aussi le repas avec la serveuse folle de lui et lui qui l'ignore totalement. Puis, il lui offre une voiture car elle se trimbale dans une vieille bagnole qu'un ami lui a retapé. Allez, pour finir, je vous laisse deviner qui peut bien jouer le rôle de Jacob dans ce livre ?!
 
Vous l'aurez compris, cette lecture est un coup de coeur pour moi.

Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances plus sombres, T.2.
Nombre de pages: 594.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-7096-42538.
Editions: JC Latès.



Quatrième de couverture:
 
Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.
Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie...



Avis personnel:
 
Ma troisième et dernière lecture pour le challenge FRRAT de cet été. Oui, oui, j'ai échoué ce challenge mais ce n'est pas véritablement de ma faute.. C'est la faute à cette trilogie ! J'ai en effet, eu un réel coup de coeur pour le premier tome, puis pour le second.. Puis, je n'avais pas pu me procurer le troisième tome et j'étais incapable de lire autre chose alors j'ai attendu. Voilà, vous savez tout.

Pour ce second tome, j'ai encore une fois été très agréablement surprise. Nous retrouvons un Christian en pleine voie de guérison dans sa relation avec Anastasia. Il ne veut plus d'une soumise mais bel et bien d'une petite-amie. Il veut plus. Très sincèrement, ce livre nous renverse. Christian n'est plus le dominant. C'est juste l'enfant vulnérable et mal dans sa peau. Il a beau être terrorisé par ses sentiments pour Ana, il est tout de même prêt à tout pour elle, jusqu'à se soumettre pour lui prouver qu'il est tout à elle. M. Cinquante Nuances dans toute sa splendeur quoi. Dans ce tome, on apprend un peu mieux à connaître Christian et on comprend assez bien le pourquoi du comment de ce choix de titre puisqu'on apprend véritablement à connaître les démons de Christian.
 
Pour ce qui est d'Ana, je ne la trouve pas plus changé que dans le premier tome. Elle est toujours aussi indépendante même si bien sur, on s'en rend bien plus compte ici étant donné qu'elle a moins peur de prendre des décisions car elle connaît mieux Christian et il ne l'intimide plus. L'auteur, ici, a réussie à nous montrer un couple réellement attachant malgré ses difficultés et comme le dit si bien Ana "les casseroles" que tire Christian derrière lui.
 
J'ai trouvé que ce tome était tourné vers l'avenir à la fin et vers le passé les trois quarts du temps. Il était tourné vers l'avenir par rapport à la thérapie de Christian avec le Dr. Flynn et aux différents engagements que prennent le couple. Et il était vers le passé puisqu'on en apprend beaucoup sur Christian, son passé, son entrée dans la vie.. Puis, on en apprend aussi plus sur Mrs. Robinson. Tout au long de notre lecture, on ne sait sur quel pied danser avec ce personnage. On ne comprend vraiment son jeu qu'à la toute fin.
 
Concernant l'intrigue en général, je suis encore une fois étonnée par rapport aux différents avis que j'avais pu lire. Ma lecture n'a pas été ennuyante une seule fois, on en a tout simplement pas le temps. Le couple a bien des aventures à vivre autant pour le couple lui-même que pour les divers sujets adjacents (ex, Charlie Tango, boulot..). Jusqu'à la toute dernière page, l'auteur nous met en haleine. Ce que je tente implicitement de vous dire, c'est de ne pas terminer ce tome sans avoir le troisième de suite. Faites pas comme moi quoi... Non, en vrai le fond de l'intrigue dans ce tome est très bon. On ne reste pas focalisé que sur le couple et ses ébats. De plus, dans ce tome, on passe vraiment par plusieurs sentiments. L'impatience, la joie, la peur, la tristesse... Tout un panel de nuances est au rendez-vous !

Vous l'aurez donc compris, je vous conseil encore cette trilogie. C'est une lecture plaisante, agréable et sans prise de tête.


Fifty Shades
Titre: Cinquante nuances plus claires, T.3.
Nombre de pages: 713.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-253-17652-7.
Editions: Le Livre de Poche.

 
Quatrième de couverture:
 
Ana et Christian ont tout pour être heureux : l'amour, la fortune et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances, sans perdre son intégrité ni son indépendance, tandis que Christian s'efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d'oublier son terrible passé.

Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité...


Avis personnel:
 
J'ai enfin pu me plonger dans le troisième tome de la trilogie Fifty Shades après une petite pause car je ne l'avais malheureusement pas sous la main. Et entre le second et le troisième tome, impossible pour moi de lire quoi que se soit, j'étais trop ancré dans cette histoire d'autant plus que le second tome se termine sur un épisode qui ne nous donne que des questions et non des réponses ! Alors ni une ni deux dés que j'ai pu, je me suis jetée dessus.
 
Contrairement à ce qu'on s'attend, le tome commence sur la noce du couple. Ma première pensée a été une déception vis à vis du mariage parce que c'est vraiment le moment fard que j'attendais personnellement. C'est donc avec une grande joie que j'ai constaté les flash back sur le mariage et quelques autres passages qu'on a pu louper.
 
Ce tome est plus penché sur le souple en lui-même. Ils apprennent à vivre tous les deux. Et pour le coup, nous avons droit à beaucoup de disputes assez violentes. Christian ira même jusqu'à punir Ana lors de leurs ébats par pure habitude, comme autre dispute nous avons l'annonce du bébé. Un moment où Christian devient fou, se soûle et retrouve Mrs. Robinson. Heureusement, Ana lui fait payer en dormant dans la salle de jeux.
 
Dans ce tome, on découvre un Christian adolescent. Il réagit comme tel et apprend difficilement à réagir autrement qu'à ses habitudes de dominant. Il apprend beaucoup sur lui-même et sur la façon dont elle régit à ses propos. Cependant, Ana lui tient tête et ne perd pas pieds.Ana est définitivement une femme indépendante et qui s'affirme. Elle sait ce qu'elle veut et ce dont elle a besoin.
 
Concernant l'intrigue en général, elle est plus tournée vers l'action dans ce tome que ce soit pour nos personnages eux-mêmes qui bougent beaucoup, et je parle de là qu'il y a la lune de miel, le weekend entre amis etc. et l'action qui se fait avec la chasse à l'homme notamment de Jack Hyde (course poursuite gérée par Ana, appartement retourné, enlèvement...).
 
Au final, je finis là une très bonne série qui ne me laisse pas indifférente. C'est avec un pincement au c½ur que je quitte ce tome et me tourne vers une prochaine lecture.


Fifty Shades
Titre: Grey, T.4.
Nombre de pages: 560.
Auteur: EL James.
Parution: 2014.
ISBN: 978-2-7096-5056-4.
Editions: JC Lattès.



Quatrième de couverture:
 
Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.

À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un c½ur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?



Avis personnel:

J'ai enfin pu lire ce fameux tome tant attendu et qui a tant fait couler d'encre sur la blogosphère. Certains l'ont aimés, certains l'ont détestés.. 



D'une question globale, le récit ne nous apporte rien de nouveau que le premier tome de la trilogie. EL James reprend exactement la même intrigue en changeant de point de vue. Alors, clairement ne vous tournez pas vers ce livre si la version d'Ana ne vous a pas plu, ou si vous n'êtes pas intéressés par ce que fait monsieur Grey de ses journées loin de notre mademoiselle Steele aux yeux bleus. Nous découvrons donc ici l'univers de Christian, sa vie, son boulot, ses relations, vous l'aurez compris, tout ce qu'Ana ne soupçonne même pas et ne peut connaître. Je vous l'annonce de suite, malgré le peu de renouveau, j'ai beaucoup aimé ce roman, surtout pour les passages du passé de Christian et le moment où il va rejoindre Elena pendant l'absence d'Ana, partit chez sa mère.
 
Pour ce qui est d'Ana, je la vois d'un ½il nouveau avec ce point de vue. Je découvre une jeune femme curieuse avec de "grands yeux bleus", d'ailleurs ses yeux sont un grand sujet pour Christian. Sauf pour ce qui est de la fin du tome, on ne se doute pas tellement de l'indépendance d'Ana qui pourtant est assez visible de son point de vue à elle. Mine de rien, l'auteur nous montre plus une jeune femme jolie et intelligente, qu'indépendante. Nous la voyons comme un intérêt, elle est une véritable énigme et curiosité pour notre beau Christian.
 
Concernant Christian, son passé nous est énormément dévoilé. Nous en apprenons plus sur ses besoins et ses peurs ainsi que ses doutes et sentiments que nous ne soupçonnons même pas du point de vue d'Ana ! Nous comprenons ses nuits agités et ce que représente véritablement Ana pour lui. Nous comprenons à quel point elle est un tournant dans sa vie. Grâce à elle, et ce, sans s'en rendre compte, il va imperceptiblement changé tout son quotidien. Ici, Christian n'est plus qu'un simple beau gosse, il est aussi le grand travailleur et le dominant. Nous comprenons véritablement le sens de ce mot avec des retours en arrière avec certaines soumises.. Nous apprenons aussi plus rapidement qu'il est amoureux d'Ana, simplement il ne se l'avoue pas. Depuis qu'il l'a rencontré, il travail moins, ne pense qu'à elle et devient un homme obnubilé par ces "grands yeux bleus" capable de lire au plus profond de lui-même. Étonnamment, Christian est du genre à se parler tout seul dans sa tête, ce qui encore une fois, nous aide à le cerner un peu plus. Par exemple, avec cela, nous apprenons que jamais personne avant Ana, mis à part sa famille, ne lui avait offert de présent personnel. Il s'est mis en tête que personne ne peut l'aimer.
 
Pour conclure, je dirais que ma lecture a été très agréable, c'est intéressant de connaître le point de vue de Christian et de savoir à quel point sa relation à la base ne devait être que purement dominant / dominé. J'ai bien aimé les retours en arrière et les moments où l'on retrouve certains personnages que nous ne connaissons pas encore dans ce tome lorsque nous avons le point de vue d'Ana.
 

Tags : EL James - Romance - Contemporaine

L'Ombre du Vent 29/08/2010


Titre: L'Ombre du Vent
Pages: 637
Auteur: Carlos Ruiz Zafon
Parution: 2009
Editions: Le Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-13426-8


Quatrième de couverture:
 

Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant est ainsi convié par son père à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y "adopter" un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le ivre qui va changer le cours de sa vie et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets "enterrés dans l'âme de la ville" : L'Ombre du vent.


Avis personnel:

 
Daniel, jeune garçon de dix ans va découvrir dans le Cimetière des Livres Oubliés un ouvrage écrit par Julian Carax, L'Ombre du Vent. Il ne va plus vouloir le lâcher et va tout faire pour savoir ce qui est arrivé à l'auteur et pourquoi il a disparu des radars et serait mort à Paris. Grâce à sa découverte, on va suivre à travers ce livre toutes les péripéties de Daniel qui déterre bien malgré lui et sans pouvoir s'en empêcher un passé que beaucoup voudraient oublier.

Je ne vais pas vous le cacher, ce livre je n'aurai jamais pensé m'y attacher autant avant de le prendre en mains. A la base, je ne devrais même pas être en sa possession, c'est Antoine qui, un jour, en allant chercher du pain, découvrit une boîte à livres et emprunta celui-ci pour que je puisse le lire. Au moment où il me le donna, j'étais loin de me douter du coup de c½ur qui pointait le bout de son nez quelques semaines plus tard. A vrai dire, même au début de ma lecture, je ne sentais pas le coup de c½ur, simplement, je savais que je ne pouvais me détacher de ce livre pas plus que je pouvais le détester. Au contraire, je l'adorais ! Mais le coup de coeur, m'est subitement apparu quelques chapitres avant la fin lorsque le dénouement m'est clairement apparu.

La première chose qui m'a interpellé et m'a littéralement conquise, c'est tout simplement la première chose que l'on peut constater dans un livre : la plume de l'auteur. En effet, Carlos Ruiz Zafon, nous fait entrer dans un monde de phrases bien tournées et bien travaillées. Où chaque terme à son sens. Il sait manier sa plume de façon à nous décrire ce que vit le petit Daniel tout en sachant manier le langage cru et plus “paysan” de certains personnages. Sa plume m'a emporter dés les premières lignes. Et le petit Daniel qui a bien grandi, nous entraîne tout de suite auprès de lui.

Daniel, c'est ce petit garçon qui va nous emporter dans une histoire des plus fascinantes et qui tient réellement la route. On va suivre les traces d'un passé oublié par beaucoup mais qui tient réellement à c½ur à Daniel. Il ne sait évidemment pas dans quoi il s'embarque mais tout son coeur et son être lui cri de ne pas cesser ses recherches malgré les années qui passent. Il va finir par suivre une piste et puis une autre, et encore une autre jusqu'à déterrer la vérité si difficile à apprendre soit-elle.

Il est clair que l'intrigue nous tient réellement en haleine. C'est une intrigue captivante qui me hante encore au moment où j'écris ces mots. Daniel après avoir lu son livre, commence ses recherches en appelant à l'aide un libraire réputé qui tout de suite lui en donne un bon prix et rencontre Clara, sa nièce aveugle qui en sait par mal sur le fameux écrivain Julian Carax. Le libraire va être particulièrement impressionné par ce petit garçon qui se fiche de vendre ce livre peu importe le prix qu'il lui propose. Daniel veut garder ce livre et apprendre tout ce qu'il peut sur l'auteur. Le soir-même, il aperçoit au bas de la rue un homme vêtu de noir avec une cigarette à la main droite et son autre main dans sa poche. C'est exactement la même scène qu'à un moment donné dans un livre de Julian Carax. Il rencontre ce même homme plus tard, et découvrira qu'il veut lui acheter le livre peu importe à quel prix. Fidèle à lui-même, Daniel va refuser et continuer sa quête.

Daniel Sempere, c'est un personnage attachant. On le découvre tout jeune peu de temps après la disparition de sa mère. Il grandira avec la ferme intention d'en connaître plus sur ce fameux Carax. Il a un père qui sera toujours décrit comme un homme sensible et qui était éperdument amoureux de sa femme. Il tient une librairie dans laquelle Daniel passe ses journées afin de l'aider. Son père est un homme intelligent, avec une très bonne éducation. Ils vont embaucher un certain Fermin Romero de Torres qui avait aider Daniel à se remettre après s'être pris une raclé par un garçon. Fermin s'avère être un ancien “espion”, il considère que la famille Sempere lui a sauvé la vie et qu'il leur doit. Il va alors donné corps et âmes pour aider Daniel et c'est d'ailleurs lui, qui va vraiment faire avancer les choses. Fermin n'est pas n'importe qui puisqu'il est également dans le collimateur du grand et célèbre agent Fumero qui veut sa peau depuis la fin de la guerre. Cet homme est sans c½ur et tue sans aucune pitié. Personne, pas même ses coéquipiers n'osent se mettre en travers de son chemin. Il est connu comme étant une autruche du temps de la guerre, passant d'un camp à l'autre et finissant par tuer ceux qui l'ont aidés pour être accepté dans le camp gagnant. Évidemment, tout au long de ce livre, Julian Carax est présent par les récits que font divers personnages à son sujet. Daniel et Julian Carax ont une histoire quelque peu similaire à des époques différentes. Il y a une sorte de superposition de leurs deux histoires. C'est comme si malgré tout, Julian nous contait lui aussi son histoire mais par le biais de ce jeune Daniel.

Comme je vous le disais, j'étais certaine d'apprécier ma lecture mais je ne pensais pas que le coup de c½ur serait là jusqu'au moment où le dénouement est arrivé. L'auteur ne nous dévoile le secret de son livre qu'au moment propice. Je n'aurai pas préféré qu'il soit avant ou après, je l'ai trouvé juste au parfait moment. Je ne m'attendais pas à ça, mais certainement ce dénouement est celui qui était le plus plausible et celui que j'attendais.

Je vous fais l'étalage de tout un tas de choses positifs sur ma lecture mais il y a tout de même eu un point négatif qui m'a affligé quelque fois durant ma lecture. Il y a effectivement des paroles et des sous-entendus sexistes dans ce livre. Les personnages de sexe masculin ont certaines réflexions assez affligeantes sur la gante féminine. Dans le même sens, les hommes sont vus comme des bêtes prêtes à sauter sur tout ce qui bouge ou qui a des seins. Je sais que c'est dû à l'époque à laquelle est écrit ce livre (qui commence en 1945 et se termine en 1966) mais c'est tout de même assez choquant de voir que les femmes étaient réellement prises pour ce qu'elles n'étaient pas : un objet sexuel seulement bon pour faire une progéniture qui prendrait le flambeau du père une fois l'heure venue. Je ne me suis fais la remarque qu'à deux ou trois reprises mais c'est déjà suffisant pour comprendre la mentalité des hommes de l'époque (où la femme n'avait pas encore sa propre liberté comme on l'entend aujourd'hui).

C'est donc pour moi un réel coup de coeur que ce livre! Je vous conseil tellement de le découvrir à votre tour et de plonger tête la première dans les aventures de Daniel Sempere. Mon seul problème maintenant, c'est de savoir comment je vais pouvoir apprécier une lecture après celle-ci..

Tags : Contemporaine